Que faisons-nous ?

 

L’action du syndicat est fondée depuis 7 ans sur les stratégies suivantes afin de répondre aux 5 problématiques majeures de l’agriculture béninoise:

Ø  Etudes et recherches : effectuer et diffuser des analyses thématiques approfondies sur les problématiques du milieu rural dans le contexte national et international

Ø  Campagnes d’opinion : développer des actions de lobbying et de plaidoyer thématiques fondées sur ces analyses, au niveau local et national

Ø  Intégration de services : créer des synergies avec les acteurs connexes du secteur pour faciliter l’accès de ses membres à la formation, au crédit, à l’approvisionnement et à la distribution des intrants agricoles …        

 

 

Concrètement, le syndicat donne accès à ses militants à des formations, celles-ci portent sur :

Ø Les techniques de prises de parole et de plaidoyer

Ø Les techniques de machinisme agricole

Ø Les techniques des cultures spécifiques tel que le maraîchage

Ø Le conseil agricole et à l’exploitation familiale

Ces formations ont été dispensées et le sont encore par des militants de la Confédération Paysanne et par l’association ARCADE.

 

La Synergie Paysanne mène des actions de plaidoyer auprès d’autorités locales et nationales :

v        La SYNPA se bat tous les jours pour obtenir des droits d’usage des terres  auprès des communes afin de créer les fermes départementales dans la Commune de Klouékanmè, la SYNPA a obtenu qu’une loi locale soit prise pour la libéralisation des bas-fonds pour les cultures maraîchères

v  dans la Commune de Houéyogbé, les paysans ont obtenu une hausse substantielle du montant accordé à l’agriculture dans le budget communal

v  des campagnes sont en cours dans les départements du Mono, de l’Atlantique, du Zou et de la Donga pour relancer l’agriculture en proposant aux élus locaux des actions favorisant la mise en œuvre du plan de développement local.

 

Le syndicat lance aussi des campagnes de sensibilisation auprès des paysans sur les risques  liés à l’introduction des OGM et des agro-carburants dans l’agriculture et l’alimentation. En effet, avec l’impulsion et le soutien du gouvernement béninois, des multinationales font main basse sur les terres pour produire le plus souvent des agro carburants. Ces entreprises rachètent à un prix très élevé les terres des paysans et y cultivent le Jatropha (plante produisant de l’huile destinée aux agro carburants). Cette production grignote dangereusement les terres destinées aux cultures vivrières.

           Cet état de chose constitue  une véritable menace pour l’agriculture et l’environnement. En effet, les agro carburants représentent à notre avis un cheval de Troie des OGM, car pour maximiser la production de l’huile végétale, on utilisera davantage des semences OGM et beaucoup d’intrants.

                        C’est dans cette optique, que le syndicat entend lancer à partir de juin prochain, une grande campagne de sensibilisation de la population sur l’importance de la préservation de la propriété de nos terres et du risque que représente les multi nationales à travers des affiches.

 

           Le syndicat ayant convaincu, il est invité régulièrement à des forums réunissant des organisations agricoles de renom mondial :

           

-     En 2003, l’organisation a participé au forum social mondial (Porto Alegre, Brésil)

-     En 2004, le syndicat a prit part au forum sur la réforme agraire (Valence, Espagne)

-     En 2005, il a participé au forum africain sur les importations des produits de l’Union Européenne (Yaoundé, Cameroun)

-     En 2007, il a participé au forum mondial sur la souveraineté alimentaire (Nyéléni, Mali)

-     En 2008, à Bonn en Allemagne, il a participé à Planet Diversity : le forum sur la diversité biologique

-     En 2008, il a prit part à la campagne européenne contre les agro carburants

       -     En 2009, il a prit part à la campagne de carême organisée par le CCFD.